« Braguino ou la communauté impossible » Le Bal, 2017

Le Bal – Paris – Commissaires : Diane Dufour et Léa Bismuth

Installation composée de 9 modules, vidéos et photographies


Clément Cogitore s’est rendu en 2016 à Braguino, du nom de la famille vivant dans quelques cabanes de bois perdues au fond de la Taïga sibérienne, à 700 km de toute présence humaine. Par ce geste, il souhaitait percer le mystère de la volonté d’un homme, issu d’une communauté de Vieux Croyants, qui décida d’installer là sa famille il y a plus de trente ans, avec l’espoir de vivre en paix, dans l’autarcie la plus complète, et de construire un modèle de vie autosuffisant. Très rapidement pourtant, ce paradis devient la scène d’un conflit ouvert entre deux familles ne parvenant pas à cohabiter. L’échec d’une communauté possible compose l’axe central du travail filmique, photographique et sonore de Clément Cogitore.
Avec pour aiguillons les éléments d’une dramaturgie très archaïque évoquant la construction conflictuelle des grands mythes, Braguino relate l’expérience d’une double impossibilité : celle de fuir et celle de rester, c’est-à dire de composer avec l’Autre, la part maudite de soi. Au-delà d’une simple étude ethnographique, Clément Cogitore livre ici un conte cruel « révélateur d’un instant de bascule de notre civilisation». Si ce monde est voué à disparaître, de quoi cette disparition est-elle le signal ?

Léa Bismuth et Diane Dufour, commissaires de l’exposition
«Braguino ou la communauté impossible», Le Bal 2017