Clément Cogitore, Fictions

Estelle Pietrzyk

Clément Cogitore (né en 1983) est un créateur d’images qui dérangent tout autant qu’elles fascinent. Qu’il s’agisse de photographies ou de vidéos, ses œuvres mêlent de façon étroite réalité et fiction, empruntant indifféremment à l’iconographie religieuse au sommet de son art ou aux torrents d’images déversés sans hiérarchie par les médias contemporains. Les micros-récits qui nous sont donnés à voir troublent le regardeur en peine de discerner le réel de la mise-en-scène. Intrigué par les avatars actuels de ce que peut être une communauté (politique, religieuse ou autre, des fans aux émeutiers), Clément Cogitore interroge ce qui réunit et sépare les foules en tous genres : galvanisés par un idéal ou une idole, les individus qui la composent partagent souvent une même solitude. En manipulateur discret, Cogitore confronte les registres et suscite des rencontres improbables d’où jaillit une forme de grâce inattendue : un chevalier médiéval doté d’armes dignes de Robocop, un groupe d’Anonymous recueillis autour d’un feu, sorte de déclinaison contemporaine du Déjeuner sur l’herbe, les rescapés d’une catastrophe emmitouflés de couvertures de survies réunis autour d’un gisant dans une lumière qui oscille entre ténébrisme et fond d’or.

À mi-chemin entre épiphanies et récits fantastiques, les images de Cogitore sont des invitations à reconsidérer l’ordinaire comme point de départ possible d’un envol vers le merveilleux au sens littéral du terme (mirabilia-« choses étonnantes et admirables »), avec l’artiste dans le rôle du réenchanteur.

Texte de présentation de l’exposition « Fictions » au MAMCS, mars 2014

Estelle Pietrzyk
Directrice du Musée d'art moderne et contemporaine de Strasbourg